Formation en comptabilité, en gestion et en audit

Depuis de longues années, le secteur de la comptabilité, de la gestion et de l’audit a souffert de bon nombre de préjugés. Jugé trop austère, il n’attirait pas trop les jeunes, et les moins jeunes. Mais avec le temps, le secteur a connu une évolution plus positive et aujourd’hui, on peut dire que c’est un secteur tout à fait dynamique et bien plus polyvalent. L’image d’un comptable derrière ses feuilles de calculs et qui n’en sortent jamais est bel et bien révolue.

Un comptable moderne

De nos jours, un comptable moderne a aussi la gestion des stocks et parfois des personnels. Et si, autrefois, la sélection était des plus rigoureuses, aujourd’hui, à partir du bac+2, jusqu’au au bac+8, il est possible de se lancer dans la comptabilité, tout dépend de la spécialisation visée et du projet que l’on a. De plus, pour donner une meilleure image de ce qu’est la comptabilité et les comptables aujourd’hui, le Salon Studyrama des Formations Banque – Finance – Assurance – Comptabilité a été ouvert pour tout public, dont le public avisé mais surtout pour intéresser la jeune génération. Sur place, il est possible de rencontrer et d’échanger avec des professionnels en comptabilité, des experts en formation, ce qui peut être très instructif.

Les différentes formations et les établissements

Pour faire le bon choix en termes de formations et d’établissement, il faut commencer par déterminer la professionnalisation visée. Puis, à partir du niveau que l’on a, on peut être admis dans tel ou tel établissement. Par exemple, il y a les formations ESCAIA, CFA INSTA, les formations ACE CFA, les formations EsiD, INES EXPERTISE, les formations ESCCOM Tertiaire à Nice, les formations Pigier Performance, les formations ECEMA et ICS Bégué, les formations IAE de Rennes, les formations ICEE, les formations au Campus Sciences U de Lyon, les formations Ascencia Business School, les formations ENGDE, ENOES et celles du Groupe Ecole Pratique. En général, les admissions sont possibles à partir du bac+2. Pour ceux qui ont des craintes par rapport aux débouchés, il faut savoir que le secteur de la comptabilité, gestion et audit offre encore des possibilités d’embauche, notamment pour ceux qui ont fait une spécialisation. Que ce soit dans le public ou dans le privé, les recrutements se font assez régulièrement, mais bien sûr, l’expérience aussi compte énormément dans ce secteur. Le plus souvent, ceux qui parviennent à intégrer une entreprise privée touche des rémunérations plus élevées que ceux qui sont dans la fonction publique.

Des formations pour devenir opérationnel rapidement

La plupart de ceux qui suivent les formations en comptabilité, gestion et audit cherchent tous à entrer le plus rapidement possible dans le monde du travail. Mais il est important d’avoir de bases solides et d’avoir des connaissances pointues sur ces domaines pour être vraiment opérationnel. La meilleure chose à faire, c’est d’opter pour un DUT ou un BTS. La bonne nouvelle, c’est qu’il en existe beaucoup dans ces domaines, il faut juste choisir ce qui convient le plus à ses projets et à son profil. Il faut faire le choix entre le BTS Comptabilité et gestion des organisations et le BTS Assistant de gestion PME-PMI, ou en DUT, entre le DUT Gestion et administration des entreprises, appelé aussi GEA et le DUT Gestion administrative et commerciale (GACO). Juste une précision, la GEA est particulièrement appréciée par les entreprises même s’il est plus généraliste que le BTS. BTS ou DUT ont leurs avantages, il faut décider ce qui permet de devenir opérationnel au plus vite.

Les filières à l’université

A l’université, il existe de nombreuses voies qui permettent de suivre une formation pour le métier de la gestion. Certaines de ces formations sont accessibles tout de suite après le bac, pas besoin de plus de diplômes pour s’y inscrire. Et à partir de là, on peut intégrer la Licence Administration économique et sociale, la Licence mention Mathématiques appliqués en sciences sociales ou MASS, ou encore la Licence Economie-Gestion. Et après la licence ? Il est préférable de poursuivre son cursus avec un Master en comptabilité ou en gestion pour être sûr d’être embauché. Et c’est là qu’on en sort avec des diplômes de bac+5. Les titulaires d’un bac+2 peuvent compléter leur formation par 1 an de spécialisation pour obtenir une licence professionnelle. Pour devenir expert-comptable, il existe des filières spécifiques pour cela dans le but d’obtenir le Diplôme de Comptabilité et de Gestion ou DCG (bac+3), le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion ou DSCG (bac+5) ou encore le Diplôme d’expert comptable (bac+8).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *