La France souffre

Il nous faut réagir vite et fort !

Au regard de la situation économique et sociale de notre pays, dans la période de crise nationale qui est la nôtre, le temps de l’hésitation, de la tergiversation et des demi-mesures n’a plus lieu d’être. Nous devons désormais élaborer et engager collectivement un projet global et cohérent de modernisation pour réformer en profondeur les structures économiques et sociales de notre pays afin de l'adapter aux grandes transformations qui bouleversent depuis quarante ans le système mondial. Quatre convictions doivent ainsi guider nos réformes :
  1. Une priorité : l'emploiLa démarche de création d’emplois doit désormais être la priorité collective.
  2. L’entreprise est le cœur et le moteur des sociétés modernes – elle doit être reconnue, défendue  et promue.
  3. Le pacte économique et social doit être réinventé au profit de la croissance et de l’emploi.
  4. Il faut désormais changer nos méthodes de travail et quitter la posture pour aller vers le pragmatisme.

Acceptons le débat et passons enfin à l’action !


L’ambition de ce document est à la fois simple et majeure pour notre avenir. Nous, entrepreneurs de France, savons que plusieurs de ces propositions vont être critiquées, caricaturées, déformées. Nous connaissons les travers de notre pays, son goût de la polémique, sa peur du changement. Mais nous en acceptons le risque car, au-delà de ces postures, c’est notre avenir commun qui est en jeu. Or, nous ne voulons pas être les spectateurs inactifs d’une France qui s’enfonce irrémédiablement dans le déclin.
Notre conviction est simple : étant donnée l'urgence de la situation française, il faut désormais « sortir du cadre »,  oser, proposer, débattre, décider,  et surtout, passer enfin à l'action.

Une priorité :

l'emploi

« La France est un pays qui possède encore des atouts formidables d’innovation, de croissance, et une ambition intacte. Mais notre pays semble à l’arrêt, incapable de se confronter à la compétition mondiale car affaibli par des années de politiques erronées et de conservatisme destructeur. Créons les conditions du renouveau, libérons les énergies de tous les entrepreneurs, entreprises, artisans, commerçants, professions libérales… redonnons nous un souffle, une vision, une ambition, et la dynamique de création d’emplois repartira. Cela suppose de regarder les problèmes en face, de proposer des solutions qui sortent des cadres, de débattre d’abord, puis d’agir vite et résolument. Voilà l’essence de notre projet 1 million d’emplois. »

Pierre Gattaz